La chasse aux monstres : jeu de hasard…et de mémoire

Jeu coopératif avant tout, La chasse aux monstres propose un défi simple : éliminer les monstres de la chambre d’un enfant pour qu’il dorme tranquillement, sans cauchemar. Et cela, tous ensemble : on retrouve ici le principe du « tout ou rien », tout le monde gagnant ou perdant à la fin de la partie, comme dans le jeu du loup.

Le fonctionnement du jeu : toutes les tuiles de jouets (au nombre de 12) sont face cachée, autour du lit de l’enfant. On retourne une carte de monstre, sur laquelle un jouet est dessiné. Pour éliminer ce monstre, il va falloir trouver le jouet correspondant. Le premier joueur va donc retourner au hasard, en la montrant à tous, une carte de jouet :
-si ce n’est pas le bon jouet, il la retourne face cachée, et on retourne une des trois cartes spéciales qui permettent de suivre l’avancée des monstres. Si ces 3 cartes sont retournées, donc après 3 « erreurs » dans les cartes de jouets retournées, un nouveau monstre arrive en jeu
-si c’est le bon jouet, il met alors le monstre au plasard, en utilisant une phrase type « au placard le monstre ». Il va de soi que c’est le moment préféré des enfants, et malgré des tas de parties déjà disputées, ils sont toujours excités de sortie la petite phrase magique et de mettre le monstre exclu dans la boite. Oui, car la boite de jeu ressemble à un placard en son sein, et c’est là que vont les monstres éliminés. Clairement, c’est un des points qui m’a attiré pour acheter ce jeu : le fait de « tuer » (mais pas sous cette forme) des monstres, ce qui, je pense, participe a fait de démystifier les monstres et les rendre moins effrayants aux yeux des enfants. Un peu comme Scoobydoo quoi ^^

La chasse aux monstres - jeu de société pour enfant
La chasse aux monstres – Le matériel au complet 🙂

Alors, où est la surprise/l’intérêt du jeu La chasse aux monstres ?

D’une part, car les tuiles demandent de la mémoire : se souvenir d’où se trouvent un maximum de jouets permet de facilement en trouver quand un nouveau monstre arrive en jeu.

D’autre part, car la tuile « monstre » une fois retournée, on mélange toutes les tuiles. On repart donc de zéro pour retrouver les jouets.

Enfin, si 4 cartes monstres sont en jeu, et que l’on doit en retourner une nouvelle, l’équipe perd la partie.

Ce jeu est à partir de 3 ans, et je pense que vu le principe, cela est jouable à cet âge, mais qu’il faut attendre un peu plus pour que les enfants aient plus de capacités de mémorisation pour mieux jouer.

On a donc un jeu où la mémoire de chacun est sollicitée et, si on l’autorise, les autres joueurs peuvent aider en indiquant où se trouve le jouet recherché, si le joueur actuel ne le sait pas/n’en est pas certain.

Le design est très sympa, à tel point que les twins m’ont parfois demandé de leur dessiner un des monstres du jeu pour en faire du coloriage.

Aperçu global
Facilité d'apprentissage des règles
Qualités d'éveil/d'apprentissage
Comportement des enfants
Rapport intérêt/prix
PARTAGER
Article précédentPar quoi  remplacer la viande ? Conseils et astuces

Laisser un commentaire