Avoir des enfants est synonyme de développer son 6e sens. Si tu es parent d’un enfant qui a un âge supérieur à celui de marcher à 4 pattes, tu vois très bien ce que je veux dire.

Il y a cette tranche d’âge de bébé où tout change dans ta vie : sa mobilité. Quand bébé commence à se déplacer, c’est là que tu te rends compte que ton appartement est en fait une zone de crash test immense. Que ton enfant va se faire le plaisir de tester de fond en comble.

A cet âge, tu te rends compte que de simples petits morceaux de plastique qui servent à tenir tes portes de placard fermées coûtent la moitié d’un bras. Mais que pour équiper le salon et la cuisine, ça te coûtera le bras. Tu découvres aussi combien à 50cm du sol tu n’imaginais pas qu’il puisse y avoir autant de dangers pour un enfant. Et lui le découvre aussi, c’est là que tu te rends compte que bébé, tranquille dans son transat ou dans son parc, finalement c’était sympa quand même.

Et là, je te parle d’un bébé. Mais quand tu en as deux, tu as intérêt à être rapide. Ou les mettre dans une pièce avec toi et fermer la porte, au choix. Ici le plus aventurier c’était Nathan. Il a commencé à ramper durant son 13e mois (oui, niveau développement psychomoteur, ils ont pris leur temps…). Mais quand je te dis ramper, c’est pas tranquillou bilou, non, c’est aller à une vitesse hallucinante ! On a cru pendant une période qu’il était croisé lézard, mais en fait non.

Et juste ça, ça change tout. Revue de détail de quelques exemples de nouveautés dans ta vie à cet instant :

  • surveiller qu’il n’aille pas manger le moindre morceau de nourriture qui traine par terre et qui lui attire l’œil
  • ne pas laisser trainer la télécommande sur la table basse, elle ressemble trop à un hochet
  • camoufler comme tu peux tous les fils et prises électriques
  • tu ne t’en rendais pas compte, mais ces s***** de Conforama ou autre Ikea ne t’avaient pas dit que leurs meubles étaient des armes de destruction massive de fronts de bébés. Car, oui, la tête de ton enfant est irrémédiablement attirée par tous les angles et coins de meubles/tables. Je pense qu’il y a une loi de Murphy derrière tout ça, franchement
  • et pendant que tu cherches la télécommande (car tu ne sais plus où tu l’as posée, vu qu’elle n’a plus droit à sa place dédiée) évite de laisser ton smartphone sur la table basse, tant qu’à faire

Et ça, ce ne sont que les prémisses. Car au bout de quelques mois, bébé saura se lever seul, marcher, ouvrir les portes des placards, attraper tout ce qui peut se trouver sur une table ou un bureau.

Et là je dis attention, car les enfants sont inventifs, beaucoup, trop. Et observateurs en plus, pas de bol. Oh, c’est quoi ce truc qui va et vient ? Un lecteur de DVD d’ordinateur, qui s’ouvre et se ferme quand on appuie sur un bouton, chouette, jouons ! Paix ait son âme, il n’aura pas tenu longtemps après des centaines d’ouverture/fermeture journalières. Au début tu tentes bien de les empêcher, mais rapidement tu lâches le morceau, trop chiant. L’enfant est patient en plus, il peut faire la même chose des tas de fois d’affilée sans se lasser. Par contre pour toi c’est lassant.

L’enfant a ce petit côté Jacquouille aussi (je sais, ma culture t’épate), car appuyer sur un bouton pour allumer et éteindre, jouissif quoi !

Il aime également explorer, et tenir debout est tellement grisant pour atteindre des objets jusqu’alors inconnus ! Tu apprendras ainsi à ne pas mettre la table si tu ne manges pas dans l’instant, on ne laisse pas trainer les couverts. A fermer la porte de la cuisine, pour éviter que ton bout de chou ne se brule avec le four, ou qu’il n’aille attraper un manche de poêle qui dépasse de la cuisinière. A te rendre compte que monter sur un canapé ou une chaise attire les enfants comme les bières attirent les supporters de foot. A te dire que, oui, désormais et pour plusieurs années, chaque apéro sera un moment de haute surveillance car les tomates cerises, olives, cacahuètes, saucisses cocktails et autres sont des réels dangers pour les jeunes enfants…

Alors, où veux-je (je parle comme je veux) en venir avec ces anecdotes, et ce titre aussi racoleur qu’une péripatéticienne ultra-maquillée sur les bords du périph’ ?

Eh bien qu’en devenant parent tu vas devoir être sur le qui-vive à tout instant. Tu vas devoir développer ton sens de l’observation pour supprimer de la portée de ton enfant tout ce qui peut être coupant/cassant/contondant/chimique/une arme aux yeux d’un enfant et pas à ceux d’un adulte. Et le faire avant qu’il ne le prenne. Car à une seconde près, des drames peuvent se produire. Chaque jour des enfants ont des accidents aussi cons que facilement évitables. Une seconde de plus pour réagir ça peut être une vie en moins. Alors sois toujours attentif à tes enfants, leur vie est trop précieuse pour ne pas y porter pleinement attention à chaque seconde.

Et si les twins sont en parfaite santé, je ne fais pas cet article juste pour passer pour le rabat-joie de service. Des situations où une seconde de trop a engendré des bobos, du sang, il y en a eu. On ne peut pas toujours tout éviter, tout prévenir, tout contrôler, mais on doit essayer de le faire autant que possible.

Aujourd’hui j’ai quelques regrets, des situations où je n’ai pas été assez attentif, assez réactif, assez dans l’anticipation. Mais je laisse le passé derrière moi, en tenant compte de mes erreurs, et pour ne pas les refaire. Alors je suis hyper attentif à mes enfants, peut-être trop eu égard à leurs presque 5 ans bientôt, mais le jeune papa que j’étais il y a quelques années est devenu un sweetdaddy. Mes enfants et l’amour que je leur porte m’ont appris à devenir ce père que je n’ai pas toujours été, et que je suis pleinement désormais. Si cet article peut au moins éviter un souci à l’avenir à un quelconque parent (ou non) qui me lira, il aura déjà été bien utile.

(je prévois une seconde partie à venir pour cet article, en vous narrant quelques situations où j’ai eu quelques frayeurs, même s’il ne s’agissait pas des twins mais avec d’autres enfants, qui illustreront pleinement le titre de l’article…)

10 Commentaires

    • Je pense que tout parent digne de ce nom ne peut que la confirmer ^^’ Et en plus quand ils grandissent y’a encore plein de coins de buffets/passe-plat/commodes et autres qui restent dangereux, m’enfin comme on peut pas tout protéger comme dans une crèche…

  1. Enfin j’arrive à accéder au blog, grrrrr !!!
    Je trouve tout ce que tu as dit tellement vrai, il n’y a rien à rajouter…
    Moi la petite dernière arrivait à ouvrir le frigo encastré donc mini et poignée à portée de main, on ne le savait pas jusqu’au jour ou elle est arrivée près de nous avec un grand sourire et une tranche de salami dans la main…. Le paquet n’était plus dans le frigo mais à terre…
    Donc oui ils sont très intelligent !!

    • Mais loool le coup de la tranche de salami ! Ah ben vous avez dû tirer une sacrée tronche sur le coup 😀 Nous ils commencent à l’ouvrir depuis quelques temps, quand ils veulent faire les grands et choisir leur yayourt tout seuls comme des grands (m’enfin des grands qu’on porte pour voir ce qu’il y a dans le frigo quand même…).

  2. Quand on devient parent, on prend les “émotions fortes récurrentes”avec le packages. Ici on a cru perdre les enfants une bonne dizaine de fois au jardin d’enfant et pire, dans un magasin immense à Piccadilly… à Londres ! Sinon je ne compte plus les coups que ma dernière s’est pris à la tête :s. Elle nous a gratifié de plusieurs cascades impressionnantes. Malheureusement on ne peut pas avoir l’œil partout ni les faire vivre dans du papier bulle (même si parfois c’est tentant !)

    • Les perdre au jardin d’enfants ça ne m’est jamais arrivé tiens, pourtant je les sors seul mais j’ai toujours un œil sur eux. Oui, un œil, un sur chaque quoi, car ils ne sont pas toujours juste l’un à côté de l’autre :p Mais bon je les fais toujours rester dans la même zone sinon un peu compliqué. Par contre dans un très grand magasin, les perdre de vue ça doit être flippant.
      Ca me rappelle une anecdote tiens ! On est allée à Marineland l’été dernier, et à un moment, un gamin de 6-7 ans hurlait “papa ! maman !” en pleurant fortement, et pas une personne ne s’en inquiétait, j’étais scié 😮 Du coup je lui ai demandé confirmation qu’il était perdu, il m’a dit oui, alors je l’ai rassuré un peu, pris par la main, et emmené voir un gars de la sécu pour fasse qu’il fasse un appel dans le parc. Le pauvre gamin était complètement paumé tu parles :/
      Bref, comme tu dis, c’est fourni dans le pack enfants tous ces genres d’aventures. Les enfants, c’est comme le mariage en fait, pour le meilleur et pour le pire 😀

    • Malheureusement, et je croise les doigts pour ne jamais être confronté à une situation dramatique avec mes loulous.
      [La suite de l’article est prévue, je pense la faire d’ici une ou deux semaines]

      • Oui bien entendu de même après il ne faut pas oublié que nous faisons toujours de notre mieux pour eux et que nous espérons éviter une situation dramatique ça c’est certains 😉 ah ben j’ai hâte de lire la suite moi

Laisser un commentaire