Si l’on entend souvent parler de prévoyance, on ne sait pas toujours à quoi cela correspond. Et plus précisément quels sont les types d’assurance prévoyance qui existent, et encore moins comment en choisir une ! Et vu le contexte actuel, auquel personne ne s’attendait, on se rend compte que ne pas anticiper certains aléas de la vie peut se révéler dramatique.

Je vais donc te proposer un petit tour d’horizon sur le sujet afin que tu te fasses une idée du type d’assurance prévoyance à choisir selon ta situation personnelle.

L’assurance prévoyance : qu’est-ce que c’est ?

Si le terme est commun, sa signification l’est moins, d’autant plus que ce n’est pas vraiment un sens précis. En effet l’assurance prévoyance n’a pas de définition à proprement parler. C’est un terme global, qui regroupe tous les types de contrats qui permettent de se protéger contre les accidents de la vie liés à la santé. Cela correspond en pratique à un contrat d’assurance, permettant d’anticiper les conséquences d’événements pouvant porter atteinte à ta capacité à travailler, et donc touchant à tes revenus. Ainsi que d’autre part les dépenses médicales liées à une hospitalisation par exemple. Pour résumer, c’est se prémunir des risques liés à l’incapacité, l’invalidité, voire le décès, en vue de conserver son niveau de vie, ou au moins un certain niveau de vie.

En tant qu’assurance, il s’agit donc de verser une cotisation mensuelle. Mais attention, un contrat de prévoyance n’est pas un produit d’épargne. Il s’agit d’un contrat dit « à fonds perdus ». Lequel sera utilisé si un des risques couverts par ta prévoyance survient, sinon il sera perdu (le principe d’une assurance quoi ^^).

Les différents types d’assurances prévoyances et ce qu’elles couvrent

Qui dit couverture de risque, dit anticiper un problème précis. Ainsi, il existe logiquement tout un tas de contrats prévoyance, à souscrire selon ce qui te semble le plus important. Tant pour ce dont tu souhaites te protéger, qu’en termes de bénéficiaires des rentes possibles.

Un mot par ailleurs pour bien comprendre deux points. L’assurance prévoyance est différente de la complémentaire santé, en ce qu’elle ne couvre les dépenses de santé, mais qu’elle protège des conséquences des problèmes de santé (invalidité, incapacité et décès, ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). Par ailleurs, le régime obligatoire (communément « la Sécu » comme on dit dans le jargon du quotidien :D) permet de toucher des indemnités journalières, et ce avec un délai de carence. L’assurance prévoyance va alors apporter un complément, total ou partiel, à cette aide.

La garantie des accidents de la vie

Si l’on ajoute « quotidienne » à la fin de l’intitulé, on comprend vite à quoi celle-ci correspond. Cette assurance permet de se protéger, ainsi qu’éventuellement des membres de la famille, contre les accidents de la vie quotidienne, à prendre en compte par exemple avant de partir en vacances pour une bonne protection ! Les soucis couverts sont variables selon les assurances, et certains éléments peuvent éventuellement déjà être pris en charge par d’autres organismes, comme la sécurité sociale, les couvertures liées à ta carte bancaire (qu’on oublie beaucoup et dont généralement on ne connait même pas la teneur…), … Pour te donner une idée, cela peut concerner les accidents domestiques (brûlures, blessures lors de bricolage, …), des accidents durant les loisirs, etc…

La garantie maintien de salaire

Elle prend place lorsque tu te retrouves en arrêt de travail, durant lequel tu te retrouves à toucher seulement une partie de ton salaire brut, variable selon la durée concernée. Sur quelques jours cela peut paraitre peu important, mais en cas d’arrêt de longue durée, cela peut représenter une perte financière vraiment importante. En gérant ce type d’imprévu, c’est à la fois une préservation de tes revenus que tu prévoies, mais aussi cela peut t’éviter de te retrouver avec des impayés et des dettes, qui pourraient te couter du coup encore plus…

La rente d’éducation

Il s’agit de la seule couverture « temporaire », qui permet de toucher une rente permettant d’aider à l’éducation des enfants. Elle intervient en cas de maladie ou de décès de l’assuré, soit le parent. Elle n’est pas à durée indéfinie car elle va généralement s’arrêter lorsque ton enfant va être majeur, ou qu’il atteindra les 25 ans s’il continue ses études.

L’assurance décès

Le risque couvert ici est…Le décès. Le bénéficiaire le plus commun étant le conjoint, dans le but de lui permettre de toucher de l’argent et l’aider dans le quotidien si tu venais à décéder. Elle peut être souscrite facilement en parallèle d’une garantie couvrant les cas d’invalidité, afin de prendre en charge toute une gamme de situations variées.

En soi, cela peut être plus destiné aux couples sans enfants, voire avec enfants, pour protéger ta moitié.

La garantie obsèques

Elle peut parfois être confondue par certains l’assurance décès. Elles sont pour autant bien différentes. Ici ce sont les frais liés aux obsèques de l’assuré qui sont pris en charge. Il n’y a donc aucun versement lié à la perte de revenus. Pour te donner une idée, les obsèques coutent en moyenne (selon l’UFC Que Choisir, en 2019) 4000€, idem pour une inhumation ou une crémation (et sans compter certains points accessoires). Aussi, prévoir ce type de dépense pour ne pas la faire supporter à ta famille, ce n’est pas négligeable.

Laisser un commentaire